L’application qui a bouleversé la manière de passer commande

Marcela Garcia, vice-présidente de Communication de Rappi, a raconté son expérience au sein de cette organisation, dans le cadre du cycle de conférences « Entreprises d’Avant-garde » de la Faculté d’Administration des Entreprises de l’Externado.

Deux ans et demi après la création de Rappi, une application numérique considérée « l’assistant personnel » de tous ceux qui la téléchargent. Tout a commencé avec Grability, une app qui a bouleversé la manière de faire des courses.

Cette startup (entreprise émergente) a donné l’idée à Simon Borrero, CEO, et à Sebastian Mejia, cofondateur de Rappi, de créer cette application innovante et commencer à répondre aux besoins des clients qui utilisent de plus en plus la technologie à tous les niveaux, pour acheter leurs repas, faire des courses, trouver des médicaments, sans sortir de chez soi.

Aujourd’hui, Rappi a plus de 800 employés, près de 3 millions de clients, 15.000 « Rappitenderos » et une commande toutes les 3 secondes. « Rappi est tout le temps présent pendant la journée », a affirmé Marcela Garcia.

L’invitée a expliqué aux étudiants de la Faculté les débuts de l’application et comment les bénéfices dépendent des investisseurs, c’est-à-dire des alliances faites avec différentes marques vendues à travers l’application pour ; et que les rappitenderos – des personnes qui utilisent l’application pour livrer les commandes – signent un contrat de prestation de services et peuvent choisir à quel moment de la journée ils commencent à travailler.

  1. Garcia a signalé que, depuis le début, l’application vise la génération Y, mais qu’ils travaillent pour faire que l’application soit facile à utiliser pour les personnes âgées ou pour celles qui ne maîtrisent pas les smartphones.

L’application de Rappi est déjà à sa 5ème édition et depuis sa création a subi divers changements en fonction des demandes des clients ; par exemple, actuellement ils proposent plus d’alliances avec des grandes chaînes et offrent aussi la possibilité de faire des « démarches » pour leurs clients, tirer de l’argent au distributeur et même promener les chiens.

« L’avantage de cela est que l’application permet de « simplifier la vie de l’usager », qui peut payer en espèces ou par carte de crédit », a expliqué l’invitée.

D’autre part, les créateurs de ce nouveau service cherchent à innover en permanence, en analysant toujours les préférences de leurs clients et en ayant une communication virtuelle avec des offres très variées.

Pour « fidéliser » leurs clients, ils conçoivent des stratégies telles que la remise des cadeaux, ils ont des personnes qui se chargent des rappitenderos et des plaintes des clients qui peuvent, en fonction de leurs besoins, adhérer au service « Rappi Premium », avec plus de bénéfices.

Rappi offre ses services actuellement en Colombie (Bogota, Medellin, Cali, Barranquilla,

Cartagena, Bucaramanga, Santa Marta), au Mexique (Mexico, Satelite, Guadalajara, Monterrey, Queretaro, Santa Fe, Merida), au Brésil (Sao Paulo, Rio de Janeiro, Belo Horizonte, Curitiba, Porto Alegre, Fortaleza, Brasilia) et en Argentine (Buenos Aires).