XXIème édition des Journées Internationales de Droit administratif : aménagement du territoire et Droit urbain. Planification, gestion du territoire et défis territoriaux

Le Droit administratif ne s’arrête pas et encore moins en temps de pandémie. Le groupe de recherche en Droit administratif de l’Externado organise cet événement les 2, 3 et 4 septembre.

A cette occasion, la XXIème édition des Journées Internationales de Droit administratif se déroulera dans un format sans précédents qui mélangera les points forts de cet événement et les outils technologiques, offrant ainsi une édition plus dynamique et en accord avec le contexte sanitaire.

Cette année le sujet d’étude sera l’aménagement du territoire et le Droit urbain ; les conférenciers aborderont au niveau académique les différentes compétences et instruments de l’aménagement du territoire colombien et établiront non seulement quelles sont les relations entre les différents niveaux territoriaux, mais expliqueront aussi les contradictions dérivées de la superposition de décisions qui convergent sur le sol en tant qu’objet d’intervention des sphères nationales, départementales, régionales, locales et sectorielles.

C’est ce charabia juridique de la planification de la ville l’objet des différents débats et conférences, où l’on soulignera que même si la planification suit des directrices territoriales de diverses autorités, elle continue à être le mécanisme pour reconnaître les particularités qui renforcent l’identité locale.

Comme résultat de cela, on présentera un ouvrage collectif de recherche dans lequel on pourra apprécier, de divers points de vue, les principaux éléments de l’aménagement du territoire et du droit urbain, en partant de la prémisse selon laquelle la planification est un instrument qui permet dans les communes l’établissement des limites diffuses existantes entre ce qui est urbain et rural ; qui renforce la construction participative du territoire et qui reconnaît l’existence des formules collaboratives entre instances publiques et privées, tout en renforçant le développement des espaces publics, la protection des valeurs environnementales et l’offre des services publics, etc.

Au final, cette conception de l’urbanisme s’identifie avec tous ces aspects, ayant pour objectif d’améliorer la qualité de vie des populations et le développement des conditions d’égalité matérielle.

PROGRAMME

CONFERENCIERS

INSCRIPTIONS