facebook twitter linkedin google-plus

L’Externado à la tête de Global Water Partnership – GWP – Colombie

Le 17 août dernier, après l’obtention de l’accréditation par l’Alliance Colombienne pour l’Eau – GWP Colombie », Maria del Pilar Garcia Pachon, directrice du Département de Droit de l’Environnement, a été nommée première présidente.

GPW c’est une organisation mondiale qui se définit comme « une plateforme neutre de dialogue, multisectorielle, de large participation, à but non lucratif et composée par des institutions publiques, privées ou mixtes ». Elle a plus de 3.000 membres dans 183 pays et s’organise à travers des « country water partnerships ».

Jusqu’à présent, la Colombie n’avait pas une représentation officielle chez GWP, même si ses valeurs, ses principes et ses connaissances avaient été déjà adoptés dans différents aspects de la décision sur l’eau.

« C’est une grande association, diverse et intégratrice, qui soutient les communautés et les pays pour améliorer la manière dont l’eau est utilisée. En résumé, nous essayons de rassembler les usagers de l’eau (c’est-à-dire, tout le monde) pour résoudre les problèmes de l’eau », explique l’organisation sur son site web et rajoute : « Notre MISSION est de promouvoir la gouvernance et la gestion des ressources hydriques pour un développement durable et équitable ».

L’organisation a diffusé dans le monde, le modèle connu comme Gestion Intégrée de la Ressource Hydrique – GIRH qui, selon Mme Garcia c’est « une analyse de l’administration des eaux, qui cherche à prendre en compte tous les usagers de cette ressource et identifier les besoins spécifiques dans toutes les décisions politiques et administratives. La GIRH a pour but le développement, mais sans mettre en danger les usagers ».

La décision du Conseil d’Administration de GWP – Colombie de désigner Maria del Pilar Garcia Pachon à la tête de l’organisation dans le pays, c’est une distinction personnelle et une récompense pour presque 20 ans de travail permanent du Département de Droit de l’Environnement de l’Externado, avec des avancements importants faits en matière de recherche, qui le placent comme référence dans le domaines du Droit des Eaux et de la Gestion Intégrée de la Ressource Hydrique et qui a de l’impact sur la prise de décisions politiques dans le pays.

Maria del Pilar Castaño est avocate de l’Externado de Colombie, spécialiste en Droit Minier-Energétique, master en Politique et Gestion Environnementale (Univ. Carlos III de Madrid) et docteur de l’Université de Saragosse, où sa thèse de fin d’études intitulée « Régimen jurídico de los vertimientos en Colombia », a obtenu la plus haute mention.

Cette présidence relève de nombreux défis pour l’Externado et renforce les opportunités de formation et l’incidence politique sur ce sujet, l’un des plus cruciaux de l’humanité.