L’Externado de la Continuité croissante

Juan Carlos Henao 2012

Le 2 mai 2012, Juan Carlos Henao, a pris ses fonctions comme nouveau président et a annoncé sa politique de « continuité croissante », qui assure le respect des axes fondamentaux de la politique de son prédécesseur et des principes constitutifs de l’institution, et qui prévoit de renforcer les programmes académiques -non seulement dans la branche du Droit- ainsi que le travail interdisciplinaire des facultés.

Le 28 mars précédent, le Conseil d’Administration avait analysé les compétences du candidat et avait trouvé des éléments qui sont ensuite devenus décisifs : pendant de nombreuses années, M. Henao et son prédécesseur et maître Fernando Hinestrosa, ont tissé de forts liens d’amitié et d’affection. Ils étaient d’accord sur les caractéristiques propres aux membres de l’Externado, qui supposent de vouer un culte à la liberté et à la démocratie et de définir le Droit comme « l’art » de résoudre de manière pacifique les conflits. Ils rêvaient d’une Colombie décente et civilisée.

Cet avocat, né à Cali, a un parcours de réussites académiques remarquables. Il est diplômé de notre Faculté en 1981, docteur en Droit de l’Université Paris Panthéon Assas – où il a obtenu la plus haute mention « très honorable avec les félicitations du jury » avec sa thèse doctorale-. Egalement, il a une vaste expérience à l’Externado et dans diverses universités françaises et de plusieurs pays et continents, come professeur de Droit Constitutionnel, de Droit Administratif, de Droit de la Responsabilité Civile et de la Conciliation.

Il a été magistrat et président de la Cour Constitutionnelle de Colombie, poste qu’il a quitté cinq ans avant la fin de son mandat, pour accepter l’immense honneur de devenir notre président.

Henao, qui a toujours souligné que « l’irremplaçable ne peut pas être remplacé », en évoquant son prédécesseur, a toujours fait preuve d’un style personnel propre, étranger aux conventionnalismes en matière vestimentaire et relationnelle. Il a toujours été lui-même, en accord avec l’esprit de l’Externado. Ses étudiants louent ses connaissances et son savoir et adorent la simplicité et l’humilité qui le caractérisent au niveau relationnel.

Au-delà des résultats statistiques – très favorables pendant les dernières années-, le plus important point dans la gestion du nouveau président est peut-être d’avoir réussi à dissiper les doutes et les inquiétudes par rapport à la continuité de l’Université suite au décès de Fernando Hinestrosa, qui a été à la tête de l’institution pendant presque 50 ans, et grâce à qui l’Externado a atteint le sommet. Rien de cela a été mis en jeu et cette période est marquée par la sérénité, le respect, la stabilité et le bon sens.

L’Externado a fait preuve de maturité et de solidité en conservant son rythme, sa force, son rôle important dans l’enseignement supérieur en Colombie, malgré les changements survenus, tels que la disparition d’un président qui a toujours représenté l’institution.