Semaine de la réconciliation

« Tisser une réconciliation multidimensionnelle en Colombie : fondements et défis ».

Inscriptions ici

Dans le cadre du 135ème anniversaire de l’Université Externado de Colombie et du 35ème anniversaire de la Faculté des Finances, du gouvernement et des relations internationales, on célébrera la Semaine de la réconciliation du 3 au 5 mars.

L’accord final signé entre le gouvernement et les FARC-EP est une contribution à long terme à la réduction de la violence et à la consolidation de la paix dans le pays. Cependant, la portée de la réconciliation exige un processus plus large qui ne s’épuise pas avec la fin de la guerre, mais qui exige une série de processus parallèles de guérison, d’apaisement et de re-signification des valeurs qui permettent la construction ou la reconstruction des tissus individuels et collectifs dans des scénarios de vie en communauté pacifique.

La Semaine de la Réconciliation, organisée par l’Université Externado de Colombie en collaboration avec le Ministère de l’Intérieur, vise à offrir un espace de dialogue et de réflexion sur la nécessité de comprendre et de vivre la réconciliation dans une perspective holistique et multidimensionnelle, inclusive et participative, afin qu’elle contribue à la prise de décisions efficaces et assertives, tant au niveau individuel et social, que des politiques publiques dans le cadre du post-accord dans le pays.

La Semaine de la réconciliation est née du travail de recherche et de politique publique mené depuis 2017 par 3 équipes de consultants du programme Capstone Intermasters de la Faculté des Finances, du gouvernement et des relations internationales pour le Groupe d’articulation interne pour la politique des victimes du conflit armé du Ministère de l’Intérieur. Processus développé avec le soutien et en coordination avec l’Unité municipale d’attention et de réparation des victimes de la Mairie de Medellin, le Haut Conseil pour les droits des victimes, la paix et la réconciliation de la Mairie de Bogota, l’Unité d’attention et de réparation intégrale des victimes et l’Agence de réincorporation et de normalisation.

L’événement est divisé en trois journées académiques composés de conférences, de discussions, de débats thématiques et d’expositions artistiques. La première abordera l’expérience et les leçons tirées du cas colombien sur la réconciliation dans une perspective territoriale ; la deuxième se centrera sur l’importance du suivi des processus de construction et de consolidation de la paix qui contribuent aux voies de la réconciliation ; et la troisième sera basée sur l’art comme vecteur de reconfiguration des tissus qui favorisent la réconciliation.

Nous comprenons que la réconciliation est un processus : un tissage que l’on tisse, un chemin que l’on parcourt. Cela suppose une force d’intégration des actions collectives qui naissent de la conviction individuelle de filer. Depuis l’Université Externado de Colombie, nous espérons qu’à travers cet événement, nous pourrons conjointement étendre la réflexion sur la réconciliation à des scénarios divers et émergents qui motivent le tissage du « je » et de « l’autre » dans l’immense tissage de possibilités que la réconciliation tisse dans les profondeurs de nos territoires.

Faites partie de la réconciliation !

* Un certificat de participation sera remis aux personnes ayant participé aux 3 journées de la Semaine de la Réconciliation.

PROGRAMME

Mercredi 3 mars

« Tisser une réconciliation multidimensionnelle en Colombie : fondements et défis » abordera l’expérience et les leçons tirées du cas colombien en matière de réconciliation. Il est prévu que cette conférence soit un espace qui invite à la réflexion et au dialogue, permettant des contributions, des recommandations et des suggestions pour relever les défis et saisir les opportunités qui peuvent favoriser la voie de la réconciliation et les actions de politique publique nécessaires à cette fin.

9h00 – 11h30

Programme
·         Discours d’ouverture de la Semaine de la Réconciliation.
·         Discours d’ouverture du Ministère de l’Intérieur.
·         Présentation des fondements de la politique publique pour la réconciliation multidimensionnelle en Colombie.
·         Débat : « Tisser une réconciliation multidimensionnelle en Colombie : fondements et défis ».
·         Espace de questions et clôture.

 Jeudi 4 mars.

La deuxième journée sera consacrée à une réflexion sur l’importance du suivi des processus de construction et de consolidation de la paix qui contribuent à la voie de la réconciliation.

9h00 – 11h30 

Programme
·         Discours d’ouverture de la journée.
·         Présentation du système d’indicateurs pour la réconciliation multidimensionnelle dans les villes capitales (SIRM 2.0) et des projets pilotes à Bogota et Medellin.
·         Débat : « Suivi pour la consolidation de la paix et la réconciliation : potentiels et défis »
·         Espace de questions et clôture.

Vendredi 5 mars

La troisième journée sera dédiée à une réflexion sur l’art et la culture en tant que points clés pour favoriser la réconciliation dans les tissus individuels et collectifs.

8h00 – 11h40 

Programme
·         Discours d’ouverture de la journée.
·         Présentation de « transparentes », une bande dessinée sur la vérité de l’exil colombien, par la Commission de Clarification de la Vérité.
·         Débat : « L’art et la culture, des éléments qui dynamisent la réconciliation ».
·         Présentations artistiques.
·         Clôture de la semaine de la réconciliation et remerciements.