La paix doit mûrir en Colombie

Les professeurs Irene Cabrera et Camilo Echandia, de la Faculté des Finances, du Gouvernement et des Relations Internationales, présentent ce livre où ils parlent de l’évolution de la territorialité des stratégies dans le conflit armé colombien.

Les deux enseignants-chercheurs de l’Université Externado de Colombie ont commencé à recueillir des données pour cette recherche en 2012 ; l’ouvrage, de 314 pages, comprend plus de 59 cartes et graphiques qui illustrent le texte.

Dans le livre « Madurez para la paz », Irene Cabrera et Camilo Echandia présentent, dans six chapitres, les transformations historiques, au niveau territorial et stratégique et les principaux acteurs du conflit armé.

Les premiers trois chapitres parlent des organisations armées comme les paramilitaires, l’ELN et les FARC, de leur fonctionnement depuis leur origine et jusqu’à présent et expliquent comment s’est déroulé leur repli vers les zones de frontière.

Dans le quatrième et cinquième chapitre ce sujet est analysé de manière approfondie, ainsi que l’importance de ces organisations sur les frontières, dans le cadre de l’évolution récente du conflit.

Les chercheurs signalent que le principal apport de ce livre apparaît à partir du sixième chapitre, où les auteurs exposent les différences entre le processus de paix du gouvernement Santos, par rapport aux autres initiatives des années 80. « Les lecteurs y trouveront qu’il y a certaines conditions de maturité, au niveau territorial et stratégique, pour la fin du conflit négociée et pour comprendre pourquoi les différents acteurs se penchent davantage vers une solution qui privilégie le dialogue à la place du conflit », a affirme Mme Cabrera.