Workshop : « Justice restauratrice : défis, problèmes et contenus actuels »

Date : 11 de april de 2018

Heure : 2:30 pm - 5:30 pm

Lieu :  Salon Amarillo (Bâtiment A – 6ème étage)

Le 11 avril se déroulera une nouvelle séance du cycle d’ateliers « Astuces du métier : réflexions méthodologiques de la recherche sociojuridique », organisé par le groupe de recherche « Revendications sociales et Droit » du Département de Droit Constitutionnel.

Cet atelier, contrairement aux séminaires et aux cours, propose un schéma de travail informel et horizontal qui permettra à tous les participants de discuter et d’exposer leurs commentaires.

La justice restauratrice est fondée sur les expériences ancestrales en gestion des conflits des communautés indigènes. Depuis les années 90, le droit des sanctions occidental a fait appel à cette notion plus souvent, soit pour s’opposer au système ordinaire de répression pénale, soit pour compléter celui-ci, ou pour élargir son pouvoir face aux conflits.

Il est vrai que les expériences sont nombreuses et diverses en matière de gestion des conflits à caractère pénal. Dans les écoles, pour les problèmes de quartier, les rixes dans diverses institutions et même pour les querelles au travail, différentes formes de gestion des conflits ont été adoptées, ce qui intègre le domaine restaurateur.

Dans le contexte colombien, outre les expériences des peuples ancestraux, le système de Droit Constitutionnel a promu ces mesures au niveau de la responsabilité pénale ordinaire à l’égard des adolescents, et plus récemment, dans le contexte de l’application de la justice pour la fin du conflit armé.

Les problèmes auxquels il faut faire face actuellement sont nombreux ; et au cours de cet atelier ont abordera certains d’entre eux : la réparation, la justice transitionnelle, le pardon, la prison, entre autres.

Où nous trouvons-nous et quel est l’avenir de cette justice restauratrice ? Quelle est l’analyse critique ? Comment adapter, promouvoir et soutenir les défis actuels ?

A cet événement participeront les invités suivants :   

  • Gema Varona Martinez, Institut Basque de Criminologie, Kriminologiaren Euskal Institutua.
    Conférence : « L’état actuel de la justice restauratrice : analyse depuis le Pays basque »
  • Camila de Gamboa Tapias, Centre d’Etudes sur la Paix et le Conflit, Université du Rosario :
    Conférence : « Le pardon et les excuses pour les violations des droits de l’homme face à la justice restauratrice »
  • Diana Escobar, Defensoria del Pueblo, Direction Nationale de Promotion et de Divulgation des Droits de l’Homme
    Conférence : « Défis de la pédagogie pour la paix à partir de la justice restauratrice »
  • Bibiana Ximena Sarmiento Alvarez, Centre de Recherche en Politique Criminelle – CIPC, Externado de Colombie.
    Conférence : « L’idée de justice dès le début : des éléments restaurateurs y sont relayés ? »
  • Andrea Garcia et Douglas Rodriguez, Groupe de Recherche « Anthropologie, genre et Droit » de l’Ecole des Sciences Humaines de l’Université du Rosario.
    Conférence : « Justice restauratrice dans des contextes transitionnels en Colombie : outils analytiques et méthodologiques de réflexion et d’application »
  • Marcela Gutierrez, Chaire Unesco.
    Conférence : « Justice arahuaca: le paradigme restaurateur par rapport à l’ordinaire »
  • Coordinateur : Camilo Umaña : enseignant-chercheur à l’Université Externado de Colombie, PhD en Criminologie de l’Université d’Ottawa et PhD en Sociologie Juridique de l’Université du Pays basque. Membre fondateur du groupe de recherche « Revendications sociales et Droit ».