La gouvernance DLT promeut les relations corporatives démocratiques ou favorise l’autocratie ?

Date: 14 de june

Heure: 2:00 pm - 4:00 pm

Lieu: H 303

Pendant cette conférence on analysera comment la Technologie du Registre distribué (en anglais Distributed Ledger Technology - DLT) pourrait défier la structure traditionnelle du pouvoir corporatif.

Le Département de Droit Commercial et le Groupe de Recherche en Droit Commercial Colombien et Comparé, invitent toute la communauté académique au cycle de conférences « Défis et perspectives du Droit Commercial ».

A cet événement participera Catherine Arias Barrera, enseignant-chercheur au Département de Droit Commercial, qui exposera son point de vue par rapport à comment la Distributed Ledger Technology – DLT ou la Technologie du Registre distribué, pourrait défier la structure traditionnelle du pouvoir corporatif, son soutien pour aborder des sujets liés à la responsabilité des administrateurs, la structure des conseils d’administration et l’exercice des droits des actionnaires, dans la mesure où elle offre un système de gestion du registre transparent, garantie un taux de sécurité élevé, puisque chaque unité fait des copies d’un registre sur les ordinateurs de tous les membres d’un système.

De cette manière, les différences existantes entre les informations des individus et du système, sont identifiées et corrigées de manière décentralisée et simultanée à travers le processeur des unités du système.