facebook twitter linkedin google-plus

Premier programme de formation postgrade en Patrimoine Culturel Submergé en Amérique Latine sera offert par l’Externado

Le programme d’Archéologie présente la nouvelle spécialisation en Patrimoine Culturel Submergé.

En Colombie, le territoire terrestre et le territoire marin sont presque égaux. Dans les fonds marins, des fleuves et des lagunes, reposent des témoignages matériels de notre passé qui font partie du patrimoine culturel de nos peuples.

D’après la politique nationale des espaces côtiers et maritimes, l’océan est l’une des principales richesses de la nation et pour cela toutes les activités qui y ont lieu deviennent importantes. Le défis du pays est d’atteindre les deux objectifs, qu’à la lumière de la durabilité, ne doivent pas paraître opposés : le développement économique des groupes humains et la conservation de la richesse marine et de la biodiversité.

Pendant les sessions du Comité Technique de la Culture Maritime organisées par la Commission Colombienne de l’Océan (CCO), on a souligné le besoin de promouvoir des stratégies de formation technique sur l’étude et la gestion du Patrimoine Culturel Submergé, en réponse à la politique nationale des espaces côtiers et maritimes. L’Université Externado, en tant que membre de ce comité, s’est engagée à créer, avec l’aide de diverses instituions, la première spécialisation en Patrimoine Culturel Submergé (PCS) en Amérique Latine et l’a fait.

Le programme s’adresse aux professionnels de différentes disciplines, tels que : les archéologues, les historiens, les anthropologues, les conservateurs-restaurateurs, les biologistes, les avocats ou les gestionnaires culturels.

Le programme de la Spécialisation est interdisciplinaire et rassemble les différents domaines du savoir liés à l’étude, à la protection et à la gestion du PCS.

Axes du programme :     

  • Intervention archéologique
  • Gestion et évaluation des projets
  • Conservation et restauration du matériel qui fait partie du Patrimoine Culturel Submergé.

Les séances de travail sont organisées une fois par mois et se dérouleront à l’Externado ; dans les installations du Centre de Recherches Océanographiques et Hydrographiques (CIOH) à Carthagène ; au Warren Lasch Conservation Center de l’Université de Clemson (États-Unis). Il y aura des visites sur le terrain à divers sites archéologiques sous-marins et au Laboratoire d’Archéologie Sous-marine du Fort de San Fernando de Bocachica.

Le programme se déroule en alliance avec l’Institut Colombien d’Anthropologie et d’Histoire (ICANH), la Direction Générale Maritime (DIMAR), le Centre de Recherches Océanographiques et Hydrographiques (CIOH) et Clemson University.

A cette formation participeront des enseignants nationaux et étrangers de renommée dans le domaine de l’archéologie, de la conservation-restauration, de la gestion, de la législation et de l’histoire.

L’objectif du plan d’études est que l’étudiant renforce ses connaissances théoriques et développe des compétences qui vont lui permettre de concevoir, diriger, participer ou exécuter les différentes activités liées au PCS : exploration, intervention, profit économique ou préservation (Loi 1675 de 2013, Chapitre II).

Diplôme : Spécialiste en PCS, mention Archéologie Sous-marine ; Évaluation et Gestion du PCS, ou Conservation et Restauration du PCS. Ces diplômes seront décernés en fonction de la formation ou de l’expérience préalable de l’étudiant, et des compétences acquises pendant le déroulement du programme.

Le début des cours pour la première promotion est prévu le 4 février 2019.