La technologie au service de la communauté

Le Département-Observatoire de la Société, du Gouvernement et des Technologies de l’Information de l’Externado, a organisé le Forum sur les Services numériques offerts aux citoyens et les territoires intelligents, lors duquel le Décret 1413 de 2017 a été analysé.

Au mois d’août, le président Juan Manuel Santos a signé le Décret 1413 de 2017, sur les services numériques offerts aux citoyens en signalant qu’ils vont révolutionner le gouvernement numérique en Colombie et faciliter l’accès des personnes et des entreprises à l’administration publique.

Celui-ci a été l’un des sujets traités par les conférenciers invités au Forum, auquel ont participé Hector Garcia, président de Certicamara -organisation de certification numérique qui promeut le commerce électronique en toute sécurité, et des représentants du Ministère des Technologies de l’Information et des Communications.

Pendant la rencontre, on a souligné qu’à travers ce décret les colombiens ont pu avoir accès volontairement à une pochette citoyenne, où ils auront accès automatique au dossier clinique, d’emploi et à la facture électronique. Egalement, tous les colombiens pourront avoir accès à une signature électronique gratuite pour les démarches en ligne.

Selon Hector Garcia, il faut rendre massif le modèle des citoyens numériques : « nous sommes ad portas de la plus importante transformation numérique de la Colombie », a affirmé le président de Certicamara.

Un autre sujet traité a été l’utilisation de la biométrie et les signatures électroniques dans les services numériques ; le premier c’est un système d’identification qui se basse sur la reconnaissance d’une caractéristique physique et non partageable des personnes, comme par exemple, les empreintes digitales ou la reconnaissance faciale.

Alors que les signatures électroniques sont classées comme un concept juridique, avec lequel une personne accepte le contenu d’un message électronique à travers n’importe quel autre moyen électronique.

Selon les conférenciers, le plus important est de commencer à promouvoir ces technologies pour que la Colombie devienne un pays d’avancée, car ils soulignent que c’est grâce à elles qu’on pourra accélérer les démarches et les processus administratifs qui peuvent durer actuellement des heures.