Professeur du Département de Droit Constitutionnel obtient mention d’honneur pour sa thèse

Le professeur Jorge Ernesto Roa Roa a obtenu la mention summa cum laude à l’unanimité et l’Université Pompeu Fabra de Barcelone a recommandé la publication de sa thèse.

En 2011, le professeur de l’Université Externado de Colombie a obtenu une bourse à l’Université Autonome de Madrid pour faire la Maîtrise en Gouvernance et Droits de l’Homme. Ensuite, M. Roa a intégré le Tribunal Constitutionnel d’Espagne. « Après je suis parti à l’Université Pompeu Fabra de Barcelone où j’ai fait une Maîtrise en Sciences juridiques avancées (2012) et un doctorat que j’ai fini en 2018 », a-t-il affirmé.

Pendant ses études de Maîtrise, M. Roa a aussi été professeur de Droit Constitutionnel à l’Université Pompeu Fabra, professeur invité à l’Université de Trente (Italie), chercheur à l’Institut Max Planck pour le Droit Public comparé d’Heidelberg (Allemagne). Également, il a fait des études sur la Protection Internationale des Droits de l’Homme à l’Institut International des Droits de l’Homme de Strasbourg (France).

Le professeur Jorge Ernesto Roa Roa a obtenu la distinction summa cum laude avec sa thèse doctorale sur la légitimité démocratique du contrôle de la constitutionnalité. « Concrètement, il s’agit de la première étude dans le monde qui défend la légitimité démocratique des tribunaux et des cours constitutionnelles à partir d’une participation plus importante des citoyens aux processus de contrôle de la constitutionnalité », a-t-il expliqué.

Ce travail, selon l’enseignant, devient le premier à analyser particulièrement les fondements démocratiques de la Cour Constitutionnelle de Colombie et le rôle de ce tribunal dans le système démocratique colombien, ainsi que les apports de ce tribunal à la théorie constitutionnelle mondiale ou globale et à la démocratie délibérative.

Pour faire cette thèse, l’auteur a étudié les systèmes de justice constitutionnelle du monde. « J’ai découvert que, dans le cas de la Cour Constitutionnelle de Colombie, aucune recherche rigoureuse et sérieuse n’avait été menée sur un problème classique de légitimité démocratique du contrôle de la constitutionnalité. J’ai décidé de remplir ce vide dans la théorie constitutionnelle colombienne et présenter le travail de la Cour Constitutionnelle à la communauté académique globale », a expliqué M. Roa.

Pour lui, ce travail est de grande importance pour la société puisqu’il permet de comprendre la manière dont la Cour Constitutionnelle colombienne renforce un modèle de démocratie délibérative dans notre pays.

Pour ces raisons, le jury lui a octroyé la plus importante mention summa cum laude et le Centre d’Études Politiques et Constitutionnelles (CEPC) a décidé que la thèse méritait la mention d’honneur et a recommandé sa publication.

« Pendant toutes ces j’ai eu le soutien de l’Université Externado et de diverses institutions pour faire mes études, par exemple, de l’Agence Espagnole de Coopération et de l’Agence Catalane de Recherche », a exprimé le chercheur.