Les cryptomonnaies, une bulle qui peut exploser à n’importe quel moment

Les experts invités par le Département de Droit Financier et Boursier de l’Externado, ont souligné le caractère incertain et la volatilité de ce moyen de paiement alternatif, dont on commence à connaître le comportement.

Munir Andres Jalil Barney, économiste chef de la banque Citibank ; et Mauricio Perez, professeur de la Maîtrise en Droit Économique – option Droit Bancaire et Boursier, ont analysé l’impact d’une éventuelle reconnaissance des cryptomonnaies comme moyen de paiement.

Cette rencontre, organisée par le Département de Droit Financier et Boursier de l’Université Externado de Colombie et l’Observatoire de Droit Financier et du Marché des Valeurs, avait pour objectif d’analyser les possibles conséquences au niveau monétaire d’une possible reconnaissance des cryptomonnaies comme moyen de paiement.

Les invités ont décrit les cryptomonnaies comme un actif, une forme alternative d’argent ; et ils ont souligné que la seule différence avec l’autre monnaie est la manière dont les transactions sont faites.

« Ce qu’il faut savoir c’est que ce genre de transactions seront toujours plus sûres, car elles se font à travers des chaînes de blocs (blockchain) et par téléphone portable ou ordinateur. Il y a moins de risque de vol », a affirmé le chef de la banque Citibank.

 

Même si cette forme de paiement a suscité beaucoup de controverses et est devenue un « boom » dans plusieurs pays du monde, les conférenciers ont expliqué qu’actuellement acheter et investir en cryptomonnaies est un défi pour les « courageux » car ce type de paiement est très variable.

« Quand elles sont apparues, elles se vendaient à 20.000 dollars ; aujourd’hui le prix est 7.000 dollars ; c’est un système cher et très changeant », a signalé Jalili Barney. Il a aussi expliqué que ce type de paiement n’est toujours pas régulé par des établissements bancaires.

D’autre part, Mauricio Perez, a souligné que pour l’instant la confiance du public à l’égard des cryptomonnaies est réduite, à cause d’une grande méconnaissance. Cependant, il a rajouté qu’elles « remplissent toutes les conditions des bulles qui peuvent exploser à n’importe quel moment ».

A la fin du débat les participants ont pu poser des questions.