facebook twitter linkedin google-plus

Faculté de Comptabilité Publique, invitée d’honneur au Symposium sur la fraude à Porto Rico

Le doyen de la Faculté, Juan Manuel Guerrero Jimenez, s’est chargé de représenter l’académie colombienne et notre Université, pendant le congrès organisé par l’Université Interaméricaine de San Juan, Porto Rico.

Le « Symposium sur la Fraude : une analyse interdisciplinaire », s’est déroulé à San Juan (Porto Rico), du 28 février au 2 mars, et son objectif a été de partager des idées et des connaissances sur ce fléau, qui devient de plus en plus répétitif dans le monde et dans différentes disciplines.

Il s’agissait du premier symposium sur ce sujet et l’Institut de Justice Criminelle de l’Université Interaméricaine de Porto Rico a été l’organisateur. « Ce congrès s’est inspiré d’un événement similaire qui a été organisé en Colombie en 2017 par l’institution Konrad Lorenz.

Le but principal des organisateurs a été d’entreprendre, sur l’île, un processus de sensibilisation par rapport à ce fléau, qui existe non seulement en Colombie, mais dans tous les pays du monde », a signalé le doyen, Juan Manuel Guerrero.

A cette rencontre ont participé des professionnels dans divers domaines du savoir, des criminologues, des anthropologues, des sociologues, des économistes et deux experts-comptables. Guerrero a expliqué les avancements, les recherches et l’histoire de la Spécialisation en Audit Fiscal, pionnière dans le pays depuis sa création en 2007.

« L’idée était aussi de présenter le présent et l’avenir de l’auditeur au niveau mondial, car la Faculté a pu mener des études en Amérique Latine et s’est rendu compte de l’importance de ce sujet dans différents domaines », a affirmé M. Guerrero, qui a aussi expliqué que la Faculté connaît les défis et les défauts des recherches de type économique-fiscal.

A la fin du « Symposium sur la fraude : une analyse interdisciplinaire », on a conclu qu’il est essentiel de combattre ce fléau au niveau interdisciplinaire, prenant en compte la complexité de ce délit économique. « Faire une étude interdisciplinaire pourrait être la solution ou le début de comment gérer ce problème », affirmé le doyen.

Il a aussi invité la famille et l’académie à sensibiliser les étudiants par rapport à ce sujet, pour qu’ils soient éthiques et comprennent que la corruption et la fraude font du mal à la société.

Le doyen a aussi expliqué que depuis l’année dernière, l’Externado est en contact avec l’Université Interaméricaine de San Juan (Porto Rico), pour signer un accord de coopération. « Le président de l’Externado, Juan Carlos Henao, a donné son accord et la Faculté de Comptabilité Publique a déjà été invitée aux symposiums qui seront organisés sur ce sujet à Miami et dans deux ans en Espagne », a-t-il indiqué.