Inscriptions ouvertes pour le MOOC « Conception des politiques publiques »

La Faculté des Finances, du gouvernement et des relations internationales présente la deuxième édition du cours massif, ouvert et en ligne « Conception des politiques publiques ». Cette formation est gratuite.

A la première édition, lancée en 2018, 1675 personnes de différents pays se sont inscrites. D’après Gonzalo Ordoñez, l’un des professeurs de la formation, cela démontre que ce type d’offre formative est pour la Faculté « une fenêtre au monde dans un de ces domaines de renommée : les politiques publiques. Cela nous permet de nous faire connaître largement dans le monde et démontrer notre capacité pour offrir des connaissances importantes et de qualité ».

Le professeur souligne aussi que « tous les problèmes publics exigent des connaissances techniques et politiques ». Pour cette raison, les personnes qui suivront les 5 modules de la formation pourront acquérir les outils nécessaires pour répondre aux processus des politiques publiques, un sujet qui intéresse le monde entier.

Également, dans cette formation et par élection de la Faculté, pour expliquer le sujet on n’emploie pas « de termes recherchés ni inutiles, de technicismes intimidants ni de « remplissage », on utilise plutôt une pédagogie simple, aimable, suffisamment complète pour les non débutants dans cette thématique qui souhaitent découvrir les divers outils analysés et suffisamment simple pour ceux qui en débutent » affirme M. Ordoñez. La méthodologie est celle des études de cas à aborder, à partir de la compréhension et la structuration des problèmes publics, et jusqu’aux schémas d’application, contrôle, évaluation et communication persuasive des politiques publiques.

Ce MOOC fait partie de la stratégie institutionnelle de la Faculté des Finances, du gouvernement et des relations internationales pour offrir une formation de grande qualité et d’impact. Il s’agit aussi d’une manière de l’université « de participer au développement d’une meilleure société, capable de résoudre ses problèmes les plus urgents », a-t-il conclu.

Inscriptions ici